The Latest

Je ne suis qu’un chapitre de ton existence, il y en aura beaucoup d’autres. Rappelle toi nos merveilleux souvenirs, mais n’aie pas peur de t’en faire d’autres…
PS : I love you (via pochiyo)
Aoû 31, 2014 / 70 notes
mesillusionssousecstasy:

DOMMAGE QUE LE PRINCIPE NE S’APPLIQUE EFFECTIVEMENT POINT !
Aoû 31, 2014 / 78 notes

mesillusionssousecstasy:

DOMMAGE QUE LE PRINCIPE NE S’APPLIQUE EFFECTIVEMENT POINT !

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retrouve pour regarder en arrière, et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompée quelquefois; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice crée par mon orgueil et mon ennui.
Alfred de Musset (On ne badine point avec l’amour)
Aoû 31, 2014 / 107 notes
Quand je met à penser à nous deux,
C’est tellement beau que ça en devient ridicule.
Aoû 31, 2014 / 137 notes
b3dh3ad:

the epitome of the bedhead way @_@ follow me @ http://b3dh3ad.tumblr.com
Aoû 31, 2014 / 67 notes

b3dh3ad:

the epitome of the bedhead way @_@
follow me @ http://b3dh3ad.tumblr.com

Eye contact is a dangerous, dangerous thing. But lovely. Oh, so lovely.
Aoû 31, 2014 / 148 notes
I hate the word homophobia, It’s not a phobia. You are note scared. You are an asshole.
Morgan Freeman (via belivine-cie)
Aoû 31, 2014 / 165 notes
Je vois des gens courir après l’amour. Alors moi, je m’assois et j’attends en me disant qu’un d’eux finira peut-être par s’arrêter devant moi.
(via mystigris)
Aoû 31, 2014 / 212 notes
« Moi, je ne “tourne pas les pages”, je déteste cette expression simpliste, je n’oublie rien, je ne zappe pas, je ne renouvelle pas ma vie comme si rien avant n’avait existé.
Elle est un fil continu que je tisse, je ne gomme personne, je suis faite de tous mes souvenirs, de mes amours, je suis un patchwork vivant de moments de vie, je suis faite des autres, pour les autres, et chacun m’a construite ou meurtrie.
Je ne tourne pas les pages, je les écris. »
Aoû 31, 2014 / 44 notes
Aoû 31, 2014 / 301 notes